$(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Département Cinéma

Moussa Sene Absa, directeur du département cinématographique de l’Institut Culturel Panafricain et de recherche de Yene


Moussa Sene Absa, membre du comité scientifique
et directeur du département cinématographique de l’Institut Culturel Panafricain et de recherche de Yenemoussa-sene-absa.jpg

Cinéaste de renommée internationale, Moussa Sene Absa est un artiste aux multiples talents. Ecrivain, peintre, musicien, il accorde à l’expression artistique une valeur transversale et universelle. Homme de culture et panafricain, il parcourt le monde pour défendre le patrimoine culturel africain. Son champ d’expression favori est le cinéma où il excelle. Passionné et didacticien de l’art cinématographique, il a mis en œuvre un espace de formation pour inscrire le cinéma comme sujet d’enseignement et pour faire émerger les cinéastes africains de demain.

Retrouvez Moussa Sene Absa dans un film documentaire diffusé sur TV5 Monde : ici

Filmographie :

  • 1988 : Le Prix du mensonge
  • 1990 : Ken Bugul
  • 1991 : Entre nos mains ; Jaaraama ; Set Setal
  • 1992 : Moolan
  • 1993 : Offrande à Mame Njare
  • 1994 : Ça twiste à Poponguine ; Yalla yaana
  • 1995 : Tableau Ferraille
  • 1998 : Jëf Jël ; Tableau ferraille
  • 1999 : Blues pour une diva
  • 2001 : Ainsi meurent les anges
  • 2002 : L'Extraordinaire destin de Madame Brouette (Madame Brouette)
  • 2004 : Ngoyaan, le chant de la séduction
  • 2007 : Téranga Blues
  • 2010 : Yoole

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- moussa-a-berlin-3.jpgMoussa Sene Absa : L’art cinématographique pour un humanisme debout

  • Le patrimoine cinématographique africain est d’une grande richesse et d’une grande diversité.
  • Moussa Sene Absa, cinéaste contemporain sénégalais, fait partie de ces artistes majeurs qui construisent une œuvre belle, cohérente et profonde. Ecrivain, musicien, peintre, acteur, metteur en scène de théâtre, Moussa Sene Absa considère que les arts se croisent harmonieusement et qu’il n’existe pas de frontières entre eux. Cette transversalité se retrouve tout au long de ses films qui sont bâtis sur ce regard ample et pluriel.
    Depuis ses débuts au cinéma, Moussa Sene Absa propose une vision artistique singulière qui s’appuie sur les problématiques de la société africaine, sur notre histoire et sur notre imaginaire. Le regard qu’il porte sur les hommes est multiple aussi bien dans ses œuvres de fiction que dans ses réalisations documentaires.
    Parcourant les festivals du monde entier, Moussa Sene Absa est un militant des valeurs culturelles africaines qui s’ouvrent à l’universel. Souvent récompensé, le cinéma de Moussa Sene Absa s’inscrit dans notre patrimoine culturel et artistique depuis trente ans de manière forte et incontournable.
    Le cinéma, contrairement à d’autres expressions artistiques, n’est pas un art solitaire. On est loin de l’image du peintre seul devant sa toile ou de l’écrivain retiré du monde devant sa feuille. La réalisation au cinéma mobilise de larges équipes où toutes les compétences artistiques et techniques sont étroitement imbriquées. Cela exige une grande rigueur, une précision extrême et une patience à toute épreuve. Un cinéaste est un visionnaire insatiable qui fédère les hommes et qui réunit sur un plateau toutes les beautés humaines, toutes les complexités humaines.
    Réaliser un film peut prendre des années sans la certitude que celui-ci sera vu, sera reçu, sera regardé. C’est un art d’une exigence titanesque qui fait de ses artisans des hommes hors du commun.
    Moussa Sene Absa est de ceux-là. Sa passion, sa détermination est telle qu’il pose de manière évidente et simple tout ce que nous devons entreprendre au niveau du continent africain pour permettre la création. Moussa Sene Absa est un bâtisseur des arts qui place l’expression artistique et culturelle au-dessus des facteurs économiques. Il souligne que très souvent la production de ses films est assurée par lui-même, et parfois par des investisseurs étrangers, mais trop rarement par les institutions sénégalaises. Selon lui, il manque encore cruellement au Sénégal, en Afrique, des programmes culturels entièrement dédiés à l’art cinématographique.
    Ceci est fort regrettable quand on connaît le vivier de jeunes cinéastes qui existe en Afrique et les talents qui émergent.
    Mais Moussa Sene Absa fait partie de ces hommes qui ont compris que, avant de revendiquer son existence, il faut faire, il faut inventer, il faut montrer au monde l’extraordinaire vitalité de la création artistique en Afrique. Et sa filmographie le prouve. En vingt cinq ans, il a réalisé une quinzaine de films, tous aussi ingénieux et inventifs les uns que les autres et qui s’inscrivent aujourd’hui dans le patrimoine cinématographique africain.
    Moussa Sene Absa porte en lui un véritable regard de créateur. Il est un homme généreux, tourné essentiellement vers l’humain. Les images de ses films sont d’une grande intensité, construites à travers le prisme de la vie des hommes, de la vie des femmes, filmées à partir de nous-mêmes, à partir de nos vies, pour donner à voir mais aussi à réfléchir sur notre condition sociale et sur nos référents culturels.
    Moussa Sene Absa ne se met nullement en scène, il est celui qui aiguise notre attention, qui affine nos sens pour nous aider à mieux comprendre ce monde qui parfois nous échappe. Il capte la moindre lumière, le son vibrant  de la nuit, le merveilleux mouvement de la vie qui nous réunit.
    Moussa Sene Absa est un chef d’orchestre talentueux, profondément à l’écoute de nos doutes, de nos souffrances, de nos joies, de nos désillusions et de notre immense espoir.
    Moussa Sene Absa porte également en lui un grand rêve, celui de créer au Sénégal une école cinématographique. Il enseigne le cinéma de par le monde d’où il rapporte la technicité et la complexité. Auteur et réalisateur, il a compris depuis longtemps l’exigence profonde du 7ème art. Et il sait ô combien il est urgent et nécessaire de proposer un espace de travail et de création qui permettra l’émergence réelle du cinéma africain.
    Moussa Sene Absa est un paysagiste de notre monde contemporain. Il est un homme de combat qui a compris que pour lutter d’égal à égal, il est fondamental de créer soi-même, sans attendre, sans chercher à se réfugier dans le misérabilisme ou l’afro-pessimisme. Cette attitude indépendante et résolue s’inscrit  amplement dans la démarche de la Renaissance Africaine, celle d’une conception forte pour le continent qui met en avant la création, l’innovation et la réussite.
    Il dit encore que la pire des choses est de ne pas avoir son propre cinéma, comme on n’aurait pas sa propre armée. Car la seule solution serait de s’approprier celle du voisin. Cette posture d’assimilation qu’il dénonce est dangereuse et aliénante.
    L’art de Moussa Sene Absa est intelligent et authentique. C’est son arme pour conquérir les étoiles qui brillent partout sur notre continent. Il est un virtuose, il est un bâtisseur, il est un homme qui inscrit son œuvre dans notre patrimoine culturel pour la postérité.

     Amadou Elimane Kane, poète écrivain