$(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Livre d'or

Réactions et témoignages

Kathleen Kéo, élève de l'atelier vidéo du collège Pablo Neruda d'Aulnay-sous-Bois, rend hommage au travail d'Amadou Elimane Kane et à son engagement auprès des jeunes, décembre 2012

img-7259.jpg

aek.jpgMonsieur Kane, un homme oui ! Mais vraiment pas comme les autres. Originaire du Sénégal, Monsieur Kane est actuellement professeur et chercheur en sciences cognitives. Il a mis en œuvre la construction de l’Institut Culturel Panafricain et de recherche de Yene dans lequel il accueille des chercheurs, des enseignants, des artistes. Nous avons été présents à l’Institut Culturel Panafricain et de recherche de Yene du 29 octobre au 7 novembre 2012. Mais avant d’en arriver là, cet homme a eu un parcours hors du commun. Sa curiosité et sa persévérance nous ont tous impressionnés. C’est un homme d’une bonté incroyable et d’une générosité énorme envers nous, envers tout le monde. Il aime transmettre son savoir et son expérience aux jeunes. C’est un homme d’honneur, il n’a qu’une parole. Il nous a appris beaucoup de choses lors de ce voyage ! Pendant ce séjour, il ne parlait pratiquement pas mais il était très observateur, très protecteur, il a su faire de ce voyage, un voyage inoubliable pour nous tous.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ndongo Mbaye, poète écrivain, envoie un poème pour la création de l'Institut Culturel Panafricain

                                   AU POETE LUMINEUX BATISSEUR……

A mon Ami et Frère Cerno Amadou Elimane Kane

J’écris

Je crie ton nom

Sa kaw sa  kaw sakawa kaw

Oh farao oh farao farao oh

Pour Cerno Elimaan

Mon frère

Nama nala xiif nala mar nala

Je crie

O farao oh farao oh farao oh

Je crie

Pour ta  conscience rebelle

Mon alter ego

Pour la Conscience Historique

Pour Narmer

Et mes cordes vocales en feu

A sang

Sa  kaw sa kaw sakawa kaw

Pour la grandeur de ta modestie

Cerno la plume de lumière

Pour le baobab pensant qui parle

Pour le fromager agissant qui perle

Sur les sillons renaissants du Panafricanisme

Oh farao oh farao oh farao

Pour l’Esprit qui ne dort pas

Pour les mânes tutélaires

Qui n’abandonnent pas

Pour les âmes animées

Qui ne trébuchent pas

Sa kaw sa kaw sakawa kaw

Pour ton humilité généreuse

De faiseur de relations

De tisseur de passerelles

Pour mon Cerno

Mon Amadu Elimaan

Mon Kan de Yène et de partout

De toute l’Afrique unie

Siggi par tes mots

Taxaw par ta Parole

Ligeey par tes actes posés

Le long des chemins

De savoirs

De Liberté

Ligeey le long des palétuviers

Au fil de la mangrove

Aux pêches miraculeuses

Ligeey pour la volonté

Juchée sur le promontoire

Qui ne se soumet

Oh farao oh farao oh farao oh

Pour l’Idée en saillie

Inséminant à l’infini

Pour une re-naissance éternelle

De mon peuple le peuple

Ayca leen nu liggey

Jokko

Andando

Boloo

Jappando

Pour arroser

Notre terre la terre

Du liquide séminal sacré

De nos racines affirmées

Pour illuminer

Notre terre la terre

Des précieux  sourires des rayons de soleil

De notre Regard nyctalope

Eiaa Eiaa Eiaa

Pour Cerno le bâtisseur.

 Ndongo MBAYE, le 13 Aoüt 2012

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Thierry Sinda, Président-fondateur du Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs, créé en 2004 à Paris,, et présidé par le poète malgache de la négritude, Jacques Rabémananjara (décédé en 2005), puis par le poète congolais  de la négritude, Martial Sinda.

Très impressionnante réalisation par un digne fils de la diaspora courageusement rentré au pays natal pour  batailler, culturellement parlant, et construire à force de patience, petit à petit, pierre après pierre, un édifice architectural grandiose au service du panafricanisme !

Il faut à présent investir d’une âme,  ce lieu plus qu’ambitieux et prometteur, sis en terre lébou au Sénégal, mais ouvert- je le souhaite vivement-à tous les Noirs du monde et à tous ceux qui veulent converser fraternellement avec eux.

Nous le savons tous aujourd’hui que la culture est le levain essentiel au bon développement durable, particulièrement dans une Afrique à la recherche de son identité et de son unité culturelle, économique et politique ; c’ est  la raison pour laquelle, je sais gré au professeur, poète, et vieil ami Amadou Elimane Kane d’avoir jeter une petite pierre dans l’immense jardin de la Renaissance africaine dont les bases furent jetées  au Sénégal par d’illustres personnages, au cours de leur longue existence, et chacun à leur manière : les Cheikh Ahmadou Bamba, les Blaise Diagne, les  Léopold Sédar Senghor, les Cheikh Anta Diop , les Abdoulaye Wade … Visiblement, au regard des quelques initiatives qui se font, ici ou là, de par le monde, nous constatons que le flambeau de la Renaissance africaine transmis de génération en génération  continue de nous éclairer en ce début de XXIe siècle !

Je suis en train de parfaire, à Paris, une Anthologie  intitulée Poèmes d’amour des Afriques et d’ Ailleurs à paraître très prochainement aux éditions Orphie. Je ne peux que rêver, grandement, qu’une brigade du Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs (événement dont Amadou Elimane Kane, le fondateur de l’Institut Culturel Panafricain, fut non seulement un familier mais surtout un de ses membres vigoureux) puisse y présenter et y déclamer des poèmes de notre ouvrage manifeste de la néo-négritude.

Paris, le 15 août 2012,

Fraternellement vôtre,

Thierry Sinda

Président-fondateur du Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs, créé en 2004 à Paris,, et présidé par le poète malgache de la négritude, Jacques Rabémananjara (décédé en 2005), puis par le poète congolais  de la négritude, Martial Sinda.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'Institut Culturel Panafricain reçoit du soutien de la part des Facebookeurs. Quelques témoignages ci-dessous :

Abdel Kader Ould Mohamed a partagé l’album de Institut Culturel Panafricain.

il y a 23 heures

Une louable initiative du brillant intellectuel et militant panafricain Amadou Elimane Kane, lequel vient de fonder l'institut Culturel Panafricain africain de Yene près de Dakar ...une nouvelle direction pour   les pèlerins et autres touristes de la culture. Cet institut est le fruit d'un attachement aux convictions de son fondateur lequel s'est distingué par ses recherches dans le domaine du patrimoine historique et culturel africain et qui entend ainsi '' promouvoir les formes d’expression artistique et culturelle dans une perspective de connaissance et d’ouverture.'' Au pays de la Terengua, j'entend déjà : Kane!...Kane!.... http://www.institutculturelpanafricain.org/

Album sans titre (3 photos) Institut Culturel Panafricain de Yene au Sénégal


Cher ami,
Toutes mes félicitations pour cette belle aventure.
Je souhaite que cette initiative vienne renforcer qualitativement l'offre
culturelle au Sénégal.
Mes vœux de réussite t'accompagnent !
 
Nafissatou Dia Diouf, poète écrivain

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Message reçu avec joie. Nous soutenons cette initiative qui prouve votre volonté de donner un contenu aux collectivités appelées à s'ouvrir à l'Afrique et au monde, grâce à l'effort des citoyens et des citoyennes. Pleine réussite.

Seydou SOW NEAS

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cher ami et frère,

C’est avec un immense plaisir de vous voir me donner autant de considération dans votre groupe d’amis et de m’y associer. Je loue parfaitement vos talents d’homme de culture et ne doute nullement qu’avec votre présence à nos côtés, surgiront certes des retombées bénéfiques pour mon peuple YENE que je chéris tant. Je supporte les actions que vous avez tant magnifiées et qui vont droit de l’épanouissement au développement du peuple, de sa localité : je fais allusion particulièrement à celui de YENE qui occupe une place prépondérante dans mes objectifs de développement, d’éducation, etc. Merci encore.

Youssou Sow Chef de Village de YENE TODD et Président de l’Association des Chefs de Village de la Communauté Rurale de Yène

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mille "bravo" si cher ami Elimane et si cher poète. Je suis fier de toi et te souhaite tous les succès du monde. Je suis à tes côtés et tu me fais signe quand tu auras besoin de moi pour l'animation de ta belle structure.  Je sais combien tu as donné de ton temps, de tes maigres ressources, de ta santé, pour la voir surgir de terre.

Amadou Lamine Sall, poète écrivain

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour cher Amadou,
Je suis heureux de voir que ton projet aboutit enfin. J'ai visité le site, c'est merveilleux. Je vais me donner du temps pour retourner à Yene visiter.
En tout cas bravo et tous mes encouragements.
Cordialement
Amadou SEIDOU MAIGA
UFR SAT UGB St-Louis

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon frère,

Je te salue ! Et te félicite ! Tu as opéré la révolution de ce siècle (de ce millénaire) commençant. Pour l'Afrique, le monde noir et, en définitive, l'humanité dont nous constituons un maillon essentiel. Bravo encore mon frère.

Racine SENGHOR, professeur et poète écrivain

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cher frère,

Je te remercie du bonheur de tes nouvelles. Je salue cette belle et noble initiative qui confirme ta passion pour l'Art et la Culture, deux moteurs essentiels pour notre survie et notre dignité. MERCI, mon frère.

Aminata Sow Fall, professeur et écrivain

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cher frère,
Reçois toutes mes félicitations pour ce joyau.
A bientôt

Ramatoulaye Diagne Mbengue
Professeur titulaire de Philosophie
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
Directrice de l'ED Etudes sur l'Homme et la Société (ETHOS)
Université Cheikh Anta Diop de Dakar
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bravo, Elimane!
De tout cœur et de toute intelligence avec toi,
Elikia M'Bokolo, professeur

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cher Frère Elimane,
C'est l'une des plus grandes nouvelles qui me soient jamais arrivées d'Afrique. Avec cette réalisation, on peut affirmer désormais que notre peuple gagnera. Bravo. Fraternellement.
Victor Bouadjo, professeur, écrivain et éditeur de la publication écrire aujourd’hui

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour

Félicitations ! Voilà une excellente réalisation : lieu de convergence et d'impulsion d'un panafricanisme renouvelé. J'espère que nous aurons une belle et fructueuse collaboration pour l'émulation des cultures africaines.
Cheers !
Maty Diakhaté, professeur

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elimane, toutes nos félicitations et bonne continuation.

Prof. Abdou Salam SALL
Ancien Recteur UCAD

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cher Elimane,
La mise en route de l'Institut me réjouit et me renforce dans les convictions qui sont les nôtres. Encore bravo !
Fraternellement,
Caya Makhélé, écrivain et éditeur

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Amadou, je découvre avec plaisir et ravissement ton bel institut. Je te félicite de ton initiative.

Pr. Hamidou Dia (Ph.D)
Professeur titulaire de philosophie
Lauréat du jasmin d'argent de la poésie francophone

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cher frère Elimane,
De l´autre côté de l´océan Atlantique, je reçois l´annonce de la création de l´Institut Culturel Panafricain comme l´aboutissement d´une mission maturée de longue date dans le silence des quêtes et des mots : sois-en félicité, ainsi que tous ceux qui ont su contribuer à faire surgir cette Maison d´une terre à la réputation de boussole intellectuelle et spirituelle. Ma contribution t´est acquise autant que l´opportunité nous en sera fournie.
Fraternelles pensées depuis le Brésil, notre terre à tous.
Roger SIDOKPOHOU, professeur et écrivain

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cher Amadou Elimane Kane,   186284-1476027079-3303613-n-1.jpg

L'institut me semble inévitable et ne fait que confirmer ta générosité. Félicitations et merci encore de pouvoir partager avec toi cette belle concrétisation de l'unité de l'Homme et de sa culture.
Comme tu le dis si bien "poétiser c'est profaner le silence hideux, pour lui offrir un acte d'amour et de liberté ".
Toute l'association Le Baobab se joint à moi pour te féliciter et mettons tout en oeuvre pour faire honneur et offrir un spectacle de grande qualité.
Très affectueusement,

Marie-Louise Sambin, comédienne et metteur en scène