$(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Projets

L’Institut Culturel Panafricain et de Recherche de Yene

On a souvent accusé notre génération d’apathie, d’être opportuniste, et de ne porter aucun combat digne de ce nom.

Dans un contexte africain, marqués par le fatalisme, le délaissement, l’afro-pessimisme et l’auto-flagellation, ce ne sont pourtant pas les causes qui manquent. Notre tâche est alors ardue, car elle consiste à restaurer la confiance, à habiter l’espoir et la renaissance en faveur des générations futures.

Le constat d’une déliquescence des valeurs, d’un abandon de la voie de l’effort, d’une folklorisation de la culture, démobilise autant qu’il occulte la nécessité d’un sursaut de conscience. Notre tâche consiste également à dire aux plus jeunes qu’il y a de l’espoir dans l’éducation et dans l’acquisition des connaissances.

L’Institut Culturel Panafricain et de Recherche de Yene invite à imaginer l’Afrique, à la lire, la conter et la vivre de manière belle. Chercheurs, écrivains, poètes, peintres, cinéastes, chanteurs, artisans, acteurs culturels ont une jeunesse à accompagner et une Afrique à construire. Notre démarche consiste à allier innovation et engagement pour la rencontre des lumières panafricaines.

Dans la beauté de la poésie, la résistance au regard dénaturant porté sur l’Afrique devient à la fois une démarche créative et esthétique dans la marche vers la renaissance africaine. L’Institut se veut un espace de réflexion, un cadre d’échange où penser, dire et écrire l’Afrique autrement nous permettra de nous inscrire dans la postérité en posant des actes pour les générations futures.

 L’institut a pour objectif de promouvoir, de préserver et de transmettre le patrimoine panafricain, qu’il soit culturel, artistique, social, matériel et immatériel, aux générations futures. Il se veut une institution d’excellence et un espace de liberté et de rayonnement de la culture. Son mode de fonctionnement collégial reflète en ce sens l’ouverture, le partage et la générosité qui sont ses valeurs fondatrices. Telle est l’essence d’une éthique de l’engagement qui découvre et cultive, dans la culture, la beauté et la dimension plurielle de l’humain.

 La démarche généreuse et éclairée de son fondateur, Amadou Elimane Kane, qui a érigé cet espace d’idées et de création sur fonds propres, est une invitation, une main tendue à la jeunesse africaine. Il incombe à celle-ci de s’en approprier et d’y mettre un contenu à la hauteur de ses ambitions.

 La programmation des activités de l’Institut s’articule autour de quatre thématiques principales : Dialogue et Rencontre, Formation, Vulgarisation, Diaspora.

L’institut compte organiser des rencontres scientifiques et littéraires, des expositions d’art, des récitals de poésie, des soirées de conte, des projections de films ainsi que des représentations théâtrales. Il organisera également des ateliers d’écriture et de lecture, des ateliers de formation en sculpture, peinture, teinture, de dramaturgie, etc, animés par des professionnels venant du monde entier.

 L’institut prévoit dans sa programmation une caravane nationale qui fera le tour des écoles du Sénégal, avec des chercheurs, des écrivains et des artistes qui feront découvrir la beauté des arts et des lettres aux élèves.

 Dans le cadre des échanges entre l’Afrique et sa diaspora, l’ICP propose d’organiser des retraites pour des professionnels à travers des ateliers de transfert de compétence au profit de jeunes africains. Le Projet 3R (Retraite, Reconversion, Retour) est un système de mentorat qui permettra ainsi aux africains de la diaspora de ‘donner en retour’ en partageant leur savoir-faire et leur compétences.